Le retour des Shinobis !

RP de Naruto °Le retour des Shinobis° !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des envahisseurs au pays de la brume :

Aller en bas 
AuteurMessage
Orochimaru
OtoKage
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 29
Localisation : Oto no Kuni
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Des envahisseurs au pays de la brume :   Dim 31 Déc - 19:56




* Bien, il ne devrait plus tarder... J'ai une certaine mission a remplir avant, elle me prendra quelques temps et par la suite je reviendrai, je dois faire tres vite vu les distance qui separent les deux lieux ou je dois me rendre... *


Je regarde au loin ce qui se passe et j'entrapercois le village de Kiri, cependant, tout en cachant mon chakra pour ne pas etre demasqué, je pars dans la direction opposé pour aller dans un lieu totalement different...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaguya Kimimaro
Chef des quatres du son
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Des envahisseurs au pays de la brume :   Mar 2 Jan - 18:16


Notre Objectif de mission donné par Orochimaru est assez simple, une mission qui pour moi a plus pour but de prouver ntore valeur à notre Maître, ainsi que de restituer l'honneur de mon clan, c'est pourquoi je ne traîne pas sur le chemin d'entré à Kiri, même si Orochimaru m'a dit le contraire, pour moi mes 2 acolytes ne sont pour moi que des shinobis de seconde zone, en particulier celui aux 6 bras


C'est pour cela que durant mon périple, je n'adresse pas un mot à mes compagnons, à vrai dire je ne fais même pas attention si ceux çi arrivent toujours à me suivre ou pas, mes souvenirs du village de Kiri sont vagues mais je reconnaîs une bonne partie de chemin, au loin devant moi se dresse un océan, c'est tout ce qui me reste de mes souvenirs, à ce moment précis, j'arrête ma course folle, je me pose lentement à terre et regarde droit devant moi, je reste plusieurs secondes sans bouger, à fixer les environs



"Inutile de s'aventurer plus loin, mes souvenirs s'arrêtent içi le long de cet océan, c'est içi que la plupart des cops de ma famille ont dérivé, leurs âmes reposent içi, maintenant nous devons rehcrehcer le village, la force ne devraît pas être utile"


A ce que je vois, le village de Kiri est bien loin d'içi, devant moi se dresse un grand bleu, derrière moi un immense tas de verdure, puis autour de nous, à perte de vue on aperçoit des plages, remplis de sables ou de cailloux, soudain deux chakras très faibles se font ressentir derrière moi, des chakras tellement faibles qu'il sont inférieurs à ceux de mes 2 compagons de voyages, sur chacun de mes flancs apparraissent assez rapidement 2 hommes, ceux çi assez grand et de forte corpulence me fixe avec des yeux avides, l'un d'eux me glissent son Katana à la gorge en prenant la parole

Mercenaire 1:Eheh tu m'as l'air bien portant, nous te proposons un marché, donne nous tout ce que tu possèdes, argent, armes, mêmes tes vêtements, si tu fais ce que l'on te dit tu resteras en vie sain et sauf


Mes yeux se tournent lentement vers le premier mercenaire, je le dévisage quelques instants, plusieurs secondes s'écoulent sans que rien ne se passe, le bruit des impacts ds vagues sur les rochers rompt le silence qui règne, soudain mes lèvres s'ouvrent lentement

"Tu es faible... tu ne m'intéresses pas"


A ce moment le mercenaire me fixe avec des yeux étonnés, celui çi commence alors à s'énerver lentement, tandis que le deuxième se trouve maintenant derière moi et parle fnin à son tour

Mercenaire 2:Eh t'as entendu ce que ce type t'a dit, il te traîte de faible, dépeçons le et prenons lui tout ce qu'il possède, puis nous le noierons dans les eaux profondes en lui coupant chaque membre les uns après les autres

Les 2 hommes se lancent des regards complices, lentement j'approche ma main du Katana sous ma gorge, sans forcer d'un poil ni hausser un seul cil, j'éloigne son Katana de moi, le garde stupéfait par ma force essaie tant bien que mal de le retenir, sa peau auparavant d'un blanc éclatant commence à devenir écarlate, puis d'un coup son Katana part s'envoler à quelques mètres, le deuxième garde quant à lui se trovuant derrière moi dégaine son épée lui aussi, puis tente de me l'abbattre sur le dessus de la tête, rie nque par la pression du vent qu'il exerce je sens le coup arriver, je place ma paume de ma main au dessus de moi


Non seulement je pars le coup du garde, cependant ceux çi s'arrêtent net horrifiés en regardant mes mains, plus précisamment mes doigts, le bout de chacun d'eux s'ouvrent lentement, tel une peau que l'on arracherait, c'est alors que sans que l'on ne puisse rien voir, le deuxième garde tombe à terre, son visage tombe raide mort sur le sable chaud, son vissage n'indique aucune souffrance, du sang coule à flot sur le sol, on remarque un trou sur le derrière de sa tête, puis une chose inquiétante, dans le sol, on remarque un peti trou dans lequel se trouve une chose blanche ressemblant à une phalange



"Ton compagnon est mort, je souhaite une information, donnes la moi et tu vivras, je n'ai pas de temps à perdre, si tu refuses je te tuerais à petit feu en t'arrachant les yeux, la langue, tes membres, tu subiras toutes les pires souffrances physiques que l'on peut subir, des idiots tels que toi ne connaissent que ce type de souffrance, moi par contre, ces blessures qui t'infliguerait tant ne sont pour moi que de simples piqûres de moustiques, j'ai subi toutes les douleurs de ce monde, je veux que tu me conduises à Kiri"


Le mercenaire toujours sous le choc de l'abbatement de son frère reste devant moi sans bouger, ses yeux larmoyants commencent lentement à se retrousser et à se remplir d'une sorte de colère, le garde d'un cri tente de m'infliger un poing dans la figure, c'est alors que j'arrête son coup, puis lentement je serre sa main et la tordant lentement, l'homme souffre énormément, à un tel point qu'il ne peut crier, je m'arrête soudain en le regardant, celui çi acquiese d'un signe de tête, je comprends donc qu'il accepte finalement de me conduire à Kiri

"Tu as bien fait, cependant à la moindre embrouille je t'ôte la vie sans perdre de temps, tu rejoindrais ton ami dans les limbes et sombrerait dans l'oublie"


Je prends alors l'homme sur mon dos, celui çi d'un signe de sa main valide m'indique le chemin à prendre, je m'élance alors en disparaissant au loin, pendant plusieurs heures je cours sans m'arrêter, soudain pour la première fois l"homme parle d'une voix très fine

"C'est içi droit devant"


Je fixe l'endroit indiquer par le garde, il a raison, en effet au loin se trouve un pont, un pont long de plusieurs dizaines de mètres, puis au loins, le village de Kiri, celui qui a détruit mon clan, à ce moment un tas de souvenirs profonds reviennent dans ma mémoire, des visions de mon clan se faisant décimer sous les coups, je fixe alors le garde puis, c'est alors que d'une main je ui sais le coup et le lève en l'air, lentement je commence à lui broyer les os et l'empêche de respirier, du sang commence à couler de sa bouche, je sens sa résistance diminuer, lentement je désserre mon étreinte et laisse tomber l'homme à terre

"Vous deviez me laisser la vie sauve..."


J'arrive à comprendre les paroles du mercenaire, je souris lentement, je pose mon pied sur sa tête et commence à l'écraser quelques secondes, puis le retire, de profondes traces apparaissent dans le sol, puis c'est alors que je reprends ma lente démarche vers Kiri, je me retourne une dernière fois vers le shinobi




"Pauvre Idiot"


Les portes de Kiri se rapprochent, ainsi donc ma vengeance va bientô s'accomplir, une vengeance qui perdure depuis plusieurs années au fond de moi et qui emplit mon coeur de haine, mon chakra se répand en moi et se fait de plus en plus meurtrier, ainsi donc mes 2 compagons peuvent maintenant s'ils me suivent toujours sentir ma puissance, j'arrive finalement devant les portes où se trouvent un garde du village, celui çi sentant mon aura approcher s'approche lentement,

"Vous là bàs, décliner votre identité, devant vous se trouve le village de Kiri, le plus puissant de tous, tentez le moindre geste d'attaque et vous serez neutralisé, le pont est remplis de gardes qui ne feront de vous qu'un tas de ramassis de poussières, je vois à votr aura que vous n'êts pas içi en paix, je vous laisse une dernière chance de partir"


Le garde me prononçe ses paroles insignifiantes, des paroles bien digne d'un vilage tel que Kiri, soudain je me dirige à une vitesse mirifique derrière le garde puis lui murmure quelques paroles à l'oreille

"Je suis un Kaguya.... Kimimaro Kaguya... je viens venger mon clan que vous avez sauvagement anéanit, je suis le dernier survivant, voyez vous vous auriez dû bien faire attention à tous nous tuer, à cause de votre stupidité, je vais enfin restituer l'honneur de ma famille et permete à leurs âmes de reposer en paix"



Je plaque une main au niveau du dos du shinobi de Kiri, un os en sort, et vient le transperçer, un léger gloussement se laisse échapper du garde, celui çi rigole lentement, montrant ainsi toute la malfaisance de ces shinobis

"Les Kaguyas... des bêtes sanguinaires que nous... avons... tués les uns après les autres..... tu ne vas... pas .... tarder à les.... rejoindre"



Je décide de mettre fin à toutes ces ignobles paroles, de ma main encore disponible, je tranche la tête du garde grâce à mon os solide et tranchant ne faisant qu'un avec ma main, la peau du shinobi se déchire facilement, du sang gicle sur mes vêtements, tandis que sa tête tombe à terre, je fixe le grand Pont me séparant de Kiri, les gardes se cachant sont pourtant bien apparants, la plupart sont visibles grâce à leur reflet dans l'eau, tandis que tous n'ont pas le réflexe de masqueur leur chakra, je comprends alors que mes compagons vont être utiles

*Merde, ils sont bien trop nombreux, je pourrais tous les tuer un par un si je le voulais ce qui prendrait beaucoup de temps et qui de plus m'épuiserait mon chakra, malgrès que ca ne me fasse pas vraiment plaisir je vais devoir faire équipe avec le siamois*



Je reste donc sans bouger en attendant les autres membres du son, pour une des premières fois je décide de faire équipe avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoumaru
Gardien d'Oto
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Localisation : Oto No Sato Porte Est
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Des envahisseurs au pays de la brume :   Mer 3 Jan - 0:26

Je regardais le spectacle avec passion. Kimimaro était bien déterminé a venger son clan. Rien que son aura me faisait peur a présent. Il écrasa le mercenaire avec une rapidité a coupé le soufle. Si j'étais le mercenaire, je crois que je serais mort aussi.

*J'ai bien eu tord de le provoquer dans l'Antre, je ne suis pas assez fort*

Je te propose mes excuse Kimimaro-sam...

L'homme aux os ne m'avait même pas écouter, il était déja parti avec le deuxième mercenaire sur le dos. Il arriva a proximité du pont quand je senti son chakra diminué d'un seul coup. Je m'arrété net. Je regardais a présent l'homme mourrir. Le mercenaire mourra alors et Kimimaro le laissa tombé comme un simple sac. Il restait indiferent.



*Oulalalala, ce mec est un vrai shinobi, sans coeur... Son objectif est la seule chose qui lui tient a coeur. Mais je le comprend son clan s'est fais massacrer, a sa place j'aurais déja demander a Orochimaru-sama de me préter son armée pour détruire Kiri*

Kimaro tua alors le premier garde qui était a l'entré du pont. Il regarda alors le siamois.



*Il veut que Sakon l'aide. Je me suis déja battut sur ce pond pour détruire Gato et ses hommes. Tous mes pièges sont intacts. Si les gardes attaquent Kimimaro je les tue*

Je regardais alors le village perché sur mon abre. Tous les gardes s'agitaient. Ils étaient tous pret a attaquer. Certains avaient leur katana. Mais japperçu les plus grand gardes. Ils étaient deux. Un qui tenait la Kubikiri Hucho et l'autre qui tenait la Samehada. C'était surment deux des septs ange de Kiri Gakure No Sato.

*La Kubikiri Hucho, la Samehada ... Ah mais qu'est-ce que c'est que sa ?*

Les deux homme fondèrent en eau. C'étaient les clones aqueuxn leur lame n'était pas de vraie lame. Elles étaient fausse.

*Il ne tiendront pas longtemps comme san leur niveau ne dépasse pas le mien quand j'avais 4 ans*



Code:
[Hors Rp : Orochimaru a accepter ceci, il ne tue pas des vrais perso seulements des mercenaires, donc pas des shinobis, mais ne t'inquiete pas il n'y aura pas encore de mort]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des envahisseurs au pays de la brume :   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des envahisseurs au pays de la brume :
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pays
» Au Pays des brumes
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» joli sampler ....chez "Au pays des biscornus"
» Les 8 Heures du Pays Noir 1/24 LMS " en système DAVIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le retour des Shinobis ! :: Kiri No Sato :: Porte de Kiri-
Sauter vers: